13.3 C
Rabat
samedi, octobre 23, 2021
spot_img

Le Matin – Ligue des nations : La France renverse l’Espagne et ajoute un nouveau trophée à sa collection

Football

Après la Coupe du monde et l’Euro, l’équipe de France a ajouté le trophée de la Ligue des nations à son palmarès.

Après la Coupe du monde et l’Euro, l’équipe de France a ajouté le trophée de la Ligue des nations à son palmarès.

L’équipe de France a remporté, dimanche, le trophée de la Ligue des nations après sa victoire (2-1) en finale contre l’Espagne, sur la pelouse du mythique stade San Siro à Milan. Menés au score par la Roja en début de seconde période, les Bleus sont parvenus à renverser la situation, grâce à un bijou signé Karim Benzema (66e), et sur une réalisation en fin de partie de Kylian Mbappé (80e). Un but du parisien, qui a d’ailleurs suscité la polémique en Espagne, car jugé hors-jeu par la presse ibérique.

Éliminée prématurément de l’Euro, l’équipe de France, championne du monde, a atténué la déception des supportes tricolores, samedi, en ajoutant le titre de la Ligue des nations à son palmarès. En finale, la France avait en face une équipe d’Espagne jeune et déterminée à remporter le titre. Cependant, en première période, le choc tant attendu a débouché sur un sommet… d’ennui, sans occasions de but, ni même des actions susceptibles d’enthousiasmer les quelque 31.500 spectateurs recensés à San Siro. Les seuls frissons dans le camp français sont venus d’un ballon sur le coude de Jules Koundé (31e) dans la surface,  mais le recours à l’assistance vidéo a vite écarté le penalty. Ferran Torres, auteur d’un doublé mercredi contre l’Italie, a également donné le tournis à l’arrière-garde des Français et en premier lieu à un Theo Hernandez, souvent mal placé, dépassé à la course et parfois obligé de faire parler son physique pour déjouer les attaques adverses.

Un joyau de Benzema et un but litigieux de Mbappé


En seconde période, la Roja a maintenu son élan offensif, se ruant sans cesse sur les bois de Hugo Lloris. Sur une passe en profondeur du capitane Sergio Busquets, Mikel Oyarzabal se joue du défenseur des Bleus Dayo Upamecano et débloque le compteur (64e). Une joie de courte durée, puisque deux minutes plus tard Karim Benzema redonne le sourire aux supporters tricolores en inscrivant un but magistral. Lancé par Mbappé, le Madrilène arme une frappe enroulée qui n’a laissé aucune chance au portier espagnol Unai Mendibil (66e). Élu homme du match, Benzema a déjà inscrit six réalisations depuis son retour en équipe de France.


À dix minutes de la fin du temps réglementaire, Kylian Mbappé a été aussi déterminant que lors du match face à aux Diables rouges de Belgique. Bénéficiant d’une passe de Theo Hernandez, l’attaquant du PSG, à la limite du hors-jeu, inscrit le but de la victoire pour les Bleus. Un but qui a été vivement contesté par les joueurs de la Roja, jugé selon, eux, en position de hors-jeu. Les Français ont ensuite tremblé, sur deux actions espagnoles en fin de partie, mais Lloris s’est transformé en mur infranchissable avec deux arrêts déterminants (88e, 90e+4). 


La presse espagnole dénonce une «injustice»

Tous les quotidiens espagnols ne retiennent que l’immense sentiment d’injustice qui s’est emparé du pays après la validation du second but français de Kylian Mbappé. Hors-jeu au départ de l’action, le Français se trouve finalement dans une position légale puisque le défenseur Eric Garcia a touché le ballon sur la passe de Théo Hernandez. Le corps arbitral a considéré l’intervention de l’Espagnol comme volontaire. Une version qui n’est pas du goût de la presse ibérique, notamment «Marca», a titré : le «but illégal» de Mbappé ou bien «Mundo Deportivo» qui évoque un «Varapalo» ( «coup dur» en espagnol), dans un jeu de mots avec le VAR.

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
2,989FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles