14.5 C
Rabat
dimanche, octobre 24, 2021
spot_img

Le Matin – Guinée-Maroc : Les Lions de l’Atlas qualifiés pour les matchs de barrage des éliminatoires de la Coupe du monde

Achraf Hakimi, le latéral droit du Paris Saint-Germain, a été très actif sur son côté droit. Il est à l’origine de l’action du premier but d’Ayoub El Kaabi.

Vainqueurs face à la Guinée (1-4) mardi à Rabat, les Lions de l’Atlas sont assurés de terminer en tête du groupe I des éliminatoires de la Coupe du monde, zone Afrique, et d’en disputer les matchs de barrage au mois de mars 2022, avant même de terminer les matchs de la phase de groupes. Un succès obtenu grâce aux réalisations d’Ayoub El Kaabi (21e), Selim Amallah (42e, 65e) et Soufiane Boufal (89e).

Tout n’était pas parfait, mais la victoire et la qualification étaient au bout. Face à une excellente équipe de Guinée, les Lions de l’Atlas ont su répondre présent dans les moments cruciaux du match. Après vingt premières minutes compliquées, l’équipe nationale alignée en 3-5-2, au lieu du 4-4-2 proposé face à la Guinée-Bissau, a ouvert le score sur sa première réelle opportunité. Achraf Hakimi déborde sur son côté droit et centre pour Ryan Mmaee, dont la reprise de la tête trouve la barre transversale. Ayoub El Kaabi, qui était aux aguets, pousse le ballon de la tête au fond des filets (1-0, 21e). Cette ouverture du score a donné des ailes aux Lions de l’Atlas qui se sont créé deux belles opportunités pour faire le break, mais sans résultat. D’’abord par Ryan Mmaee, qui se joue d’un défenseur guinéen et sert sur un plateau en or Imran Louza, mais le joueur de Watford dilapide l’offrande en envoyant son tir au-dessus de la cage d’Aly Keïta (22e). Deux minutes plus tard, le même Mmaee, auteur d’une belle prestation, lance en profondeur Ayoub El Kaabi, mais la frappe molle de l’ancien attaquant du Racing de Casablanca a été captée sans trop de difficulté par le gardien Aly Keïta.

Mamadou Kané met fin au clean sheet de Bounou


Laissant passer deux grosses occasions de tuer le match, les Lions de l’Atlas ont été punis à la demi-heure de jeu par Mamadou Kané. Le joueur de l’Olympiakos Le Pirée a profité d’un ballon perdu par Selim Amallah, entré au cours de jeu à la place d’Aymen Barkok, pour déclencher une frappe lourde déviée par Romain Saïss dans les filets de Yacine Bounou. C’est le premier but encaissé par le portier marocain lors de ces éliminatoires de la Coupe du monde. Touchés après ce but de l’égalisation, les Lions de l’Atlas ont perdu le fil de la rencontre multipliant les mauvaises passes et les déchets techniques. Ils ont dû s’employer pour éviter d’encaisser un second but. L’image de Romain Saïss haranguant ses coéquipiers et leur demandant de se ressaisir traduisait les difficultés du Onze national.  Et alors qu’on s’acheminait vers la fin du premier acte, l’arbitre siffle un coup franc en faveur du Maroc. Imran Louza adresse un excellent centre en direction de Sofian Chakla. Ce dernier a remisé de la tête pour Selim Amallah qui envoie le ballon au fond des filets, redonnant l’avantage au Maroc au meilleur moment (42e).

Un superbe ciseau de Boufal clôt le festival offensif du Maroc


Au retour des vestiaires, les deux équipes se rendaient coup pour coup. Mais le dernier mot est revenu finalement aux coéquipiers de Sofian Amrabet. Comme sur le premier but, Imran Louza sur corner sert Amallah. Le joueur du Standard de Liège, d’une reprise instantanée, s’offre un doublé (65e). Après ce troisième but, Vahid a jeté dans le bain Soufiane Boufal à la place d’Ayoub El Kaabi. Le joueur de SCO d’Angers a régalé par ses gestes techniques, avant de conclure le festival offensif marocain par une belle action d’un superbe ciseau (88e). Et fait rarissime, le joueur n’a pas célébré son but, laissant entrevoir de la frustration, probablement à cause de son manque de temps de jeu.  Avec ce succès, le quatrième en quatre matchs, le Maroc est officiellement qualifié pour les matchs de barrage. 


Déclarations

Selim Amallah, milieu offensif 

«On jouera à fond tous nos matchs, même si on est déjà qualifiés»


  


Entré en cours de jeu après la blessure d’Ayman Barkok, Selim Amallah a inscrit un joli doublé, participant activement à la victoire des Lions de l’Atlas sur la Guinée (4-1). Le joueur du Standard de Liège a reconnu au micro d’Arriyadia que la rencontre était compliquée : «Oui, c’était un match compliqué.  On avait une équipe en face qui était agressive. Mais on a su trouver les opportunités et les occasions qu’on a eues», a-t-il analysé. Le joueur a, par la suite, indiqué que les Lions de l’Atlas allaient jouer tous les matchs à fond et continuer de le faire, même s’ils sont déjà qualifiés.  

Vahid Halilhodzic, sélectionneur national

«Malgré la fatigue et le changement de système de jeu, on a gagné»


Les Lions de l’Atlas sont qualifiés pour les matchs de barrage des éliminatoires de la Coupe du monde, zone Afrique. Le sélectionneur de l’équipe nationale, Vahid Halilhodzic, s’est livré après la victoire sur la Guinée. «Malgré la fatigue cumulée et après avoir disputé trois matchs en une semaine, l’équipe nationale a gagné et assuré sa qualification au prochain tour. Je félicite les joueurs qui ont réalisé un grand match. Malgré les changements opérés dans la composition de l’équipe et le changement de système de jeu, tous les joueurs ont fait un bon match.»

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
2,990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles