13.3 C
Rabat
samedi, octobre 23, 2021
spot_img

Ce qui attend le nouveau ministre de l’Education nationale

Les enseignants des Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF), sous contrat, n’en démordent pas! Avec Saaid Amzazi, comme avec son successeur, Chakib Benmoussa, nouveau ministre de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, les concernés ne baissent pas les bras et se disent prêts à continuer leur militantisme  et leurs revendications.

En effet, une source fiable de Le Site info a assuré que la Coordination nationale des enseignants contractuels a tracé un programme qui maintient la pression et la mobilisation, quel que soit le ministre de tutelle.

De ce fait, ce nouveau programme protestataire préconise le boycott de tous les conseils des établissements scolaires, à l’exception toutefois des conseils de classes, en sus de l’organisation de sit-in, de débrayages et de manifestations contestataires diverses. Ainsi, la Coordination nationale des enseignants contractuels, dans un communiqué dont Le Site info détient copie, a appelé à une grève générale du 12 au 16 octobre courant. Ceci, tout en prônant l’ouverture de débats et de dialogues au sein des établissements scolaires, à propos du cahier revendicatif des concernés et de l’élection de leurs représentants.

De même qu’il est prévu que la capitale connaisse une marche nationale protestataire des enseignants contractuels les 14 et 15 octobre, réitérant leur intégration dans la Fonction publique  et l’amélioration de leur situation professionnelle. Une marche similaire est également prévue à Casablanca le 16 novembre prochain, précédée par une nouvelle grève générale du 10 au 12 du même mois, avec l’organisation de plusieurs formes de manifestations contestataires, aux niveaux provincial et régional.

Larbi Alaoui

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
2,989FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles