24.1 C
Rabat
mardi, septembre 28, 2021
spot_img

Brésil-Argentine: La police brésilienne s’en mêle

La police brésilienne a ouvert, lundi, une enquête contre les quatre footballeurs argentins qui ont enfreint le protocole sanitaire, une infraction présumée qui a conduit à la suspension, dimanche, du match de la Selecao contre l’Albiceleste pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

La police fédérale a fait savoir qu’elle a pu recueillir les témoignages des joueurs avant de quitter le pays, indique le quotidien O Globo, qui rappelle que les autorités sanitaires et de sécurité ont interrompu le match après que l’Argentine ait aligné trois des quatre joueurs qui devaient observer une quarantaine pour avoir séjourné au Royaume-Uni.

L’enquête, qui concerne aussi la vérification d’une possible « infraction administrative », sera menée par le commissariat de police de l’aéroport international de Guarulhos, où sont arrivés les joueurs argentins.

Les joueurs en question sont Emiliano Martínez et Emiliano Buendía (Aston Villa) et Cristian Romero et Giovani Lo Celso (Tottenham), qui, après avoir joué la semaine précédente avec leurs clubs britanniques, se sont rendus en Amérique du Sud pour rejoindre l’équipe argentine.

Martínez, Romero et Lo Celso avaient commencé le match en tant que titulaires, tandis que Buendía était sur le banc.

Les quatre joueurs sont arrivés au Brésil vendredi avec le reste de la délégation de Caracas, où l’Argentine a battu le Venezuela 1-3 jeudi.

Le protocole sanitaire brésilien actuel impose une quarantaine d’au moins 10 jours pour les personnes ayant séjourné au Royaume-Uni, en Inde ou en Afrique du Sud au cours des 14 jours précédents.

Selon les médias locaux, Fernando Ariel Batista, identifié comme un employé de l’Association argentine de football (AFA), était chargé de remplir les formulaires d’immigration et de santé de l’ensemble de la délégation.

Les quatre joueurs, selon les autorités brésiliennes, ont fourni de fausses informations sur leur séjour en Angleterre à leur arrivée sur le territoire brésilien, une situation qui a été vérifiée par l’Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa), qui a confirmé que la délégation argentine était informée de l’incident.

Anvisa a indiqué avoir tenu samedi une réunion avec des membres de la Confédération brésilienne de football (CBF), la délégation argentine, le ministère de la Santé et le Secrétariat régional de la santé de São Paulo, au cours de laquelle la mise en quarantaine des quatre joueurs a été exigée.

Cependant, les joueurs ont ignoré la recommandation et se sont entraînés samedi soir au stade Neo Química Arena de Sao Paulo, selon le régulateur sanitaire brésilien.

La fédération argentine (AFA) soutient qu’elle n’a jamais été prévenue et qu’elle a été « surprise » par la présence d’agents de la santé sur le terrain après quelques minutes de jeu.

L’arbitre vénézuélien Jesús Valenzuela a décidé d’interrompre le match après que l’Argentine a quitté le terrain et s’est enfermée dans les vestiaires. La décision finale a été laissée à la FIFA, responsable des éliminatoires de la Coupe du monde.

TA

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
2,957FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles