21.2 C
Rabat
samedi, octobre 23, 2021
spot_img

Parlement: un universitaire ne s’attend pas à voir une opposition “forte”

Toutes les conditions sont désormais réunies, après la fin du processus électoral au Maroc, pour la formation d’un gouvernement stable et homogène, a estimé le professeur universitaire Khalid Chiat.

Chiat, professeur de relations internationales à l’Université Mohammed Premier d’Oujda, a souligné que la relation entre le Parlement et le prochain gouvernement devrait être marquée par la stabilité et l’harmonie, compte tenu de la majorité confortable dont dispose l’alliance qui va former le gouvernement à la Chambre des représentants (269 sièges) et à la Chambre des conseillers (63 sièges).

Le contexte est favorable pour une action stable du gouvernementale, qui ne devrait pas avoir de mal à convaincre le pouvoir législatif, ce qui permettra de concentrer les efforts sur le processus de développement et la mise en œuvre des chantiers, a relevé Chiat, qui ne s’attend pas à voir «une opposition forte ou polémique» durant le prochain mandat législatif.

Le nombre réduit des partis de la majorité gouvernementale (le Rassemblement national des indépendants, le Parti Authenticité et modernité et l’Istiqlal), contribuera, selon l’universitaire, à éviter la balkanisation du paysage partisan ainsi qu’à assurer une bonne coordination et une bonne cohésion de l’action gouvernementale.

Rappelons que le Rassemblement national des indépendants (RNI) est arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des Conseillers, au titre des collèges des collectivités territoriales et des chambres professionnelles, qui ont eu lieu mardi, en obtenant 27 sièges.

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) est arrivé en deuxième position avec 19 sièges, suivi du Parti de l’Istiqlal (PI) avec 17 sièges.

HE

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
2,989FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles