21.2 C
Rabat
samedi, octobre 23, 2021
spot_img

Accords Maroc-UE: Biadillah réagit à la décision du tribunal européen

La décision en 1ère instance du Tribunal européen concernant les accords agricole et de pêche avec le Maroc « ne va nullement ébranler » le socle des relations fortes liant le Maroc et l’Union européenne (UE), fondées sur la « sincérité, le respect mutuel et les intérêts communs », a indiqué, mercredi, l’ancien président du groupe d’amitié parlementaire Maroc-UE, Mohamed Cheikh Biadillah.

Dans une déclaration à la MAP, il a affirmé que le « Maroc est un partenaire fort de l’Europe et les relations entre les deux parties ne peuvent nullement être ébranlées », soulignant que « les attaches solides et le partenariat stratégique Maroc-UE dans les différents domaines sont en perpétuel progrès ».

La misérable tentative de perturber le processus de développement au Maroc ne va pas le déstabiliser ni ternir ses relations avec l’UE, a-t-il affirmé, ajoutant que ces relations stratégiques, notamment dans les secteurs du commerce, de l’industrie et de la sécurité, outre l’environnement, sont promises à davantage de développement dans l’avenir ».

Les populations du Sahara marocain se constituent en « bouclier » contre toute tentative visant les relations maroco-européennes car « tirant profit des accords agricole et de pêche et assistant à un développement soutenu dans les provinces du sud », a poursuivi Biadillah.

« Ces contrées du Maroc disposent d’infrastructures colossales, dont des autoroutes, aéroports et universités, et abritent une imposante classe moyenne qui y vit en toute sérénité », a conclu l’ex-président du groupe d’amitié parlementaire Maroc-UE.

Le tribunal de l’Union européenne a rendu, mercredi, son jugement en première instance concernant le recours en annulation des décisions du Conseil européen au sujet des accords agricole et de pêche avec le Maroc.

Dans une déclaration conjointe, le Maroc et l’UE ont affirmé, mercredi, qu’ils resteront pleinement mobilisés pour continuer leur coopération bilatérale et unis pour défendre la sécurité juridique de leurs accords de partenariat.

OE

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
2,989FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles