21.2 C
Rabat
vendredi, octobre 22, 2021
spot_img

Maroc: la demande en cash a marqué “une accélération exceptionnelle”

Dans le contexte de la crise sanitaire, la demande en cash a marqué en 2020 une accélération exceptionnelle pour atteindre une croissance de 20% contre 7% en 2019, soit le rythme le plus élevé observé sur les trente dernières années.

La circulation fiduciaire s’est établie ainsi en valeur à quelque 319 milliards de dirhams (MMDH) en 2020, tandis qu’en volume, elle s’est située à 2,1 milliards de billets et 2,9 milliards de pièces de monnaie, soit des progressions respectives de 17% et 2%, précise Bank Al-Maghrib (BAM) dans son rapport annuel sur les infrastructures des marchés financiers et les moyens de paiement, leur surveillance et l’inclusion financière.

Alors que la tendance était normale sur les deux premiers mois de l’année, les sorties nettes de billets de banque (BBM) ont fortement augmenté entre les mois de mars et mai, enregistrant un total sur la période de plus de 38 MMDH contre une moyenne de 6,6 milliards sur la même période des trois dernières années. Notant qu’un pic historique a été observé pour le mois de mars dont le flux est passé de 2 MMDH habituellement à 16 milliards, le rapport explique cette hausse inédite par le recours massif des ménages au cash pour régler les achats de produits de base ayant connu une forte demande au début de la crise sanitaire ainsi que pour constituer des réserves en cash au regard des incertitudes qui ont plané sur l’étendue et la durée de la pandémie.

Sur le reste de l’année, et en dépit de la distribution des aides du gouvernement en cash, le recul de l’activité économique sous les effets de la pandémie s’est reflété dans la circulation fiduciaire, qui a évolué à un rythme inférieur à sa cadence normale, mais sans autant compenser les sorties massives observées auparavant, relève le rapport, ajoutant que les flux nets se sont ainsi limités à un peu plus de 10 milliards, tandis qu’ils avaient évolué entre 2017 et 2019 aux voisinages de 14 milliards.

Ainsi, le ratio de la circulation fiduciaire rapporté au PIB s’est établi à 30% contre une moyenne de 22% constatée lors des années précédentes, fait savoir la même source, faisant remarquer que cette hausse importante a été observée au niveau de plusieurs pays.

HS

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
2,988FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles